Le blog qui ne rétrécit pas à 60°C

22 octobre 2007

Le tube de l'automne

Il restait sur ma "liste des trucs incontournables à faire sur un blog" l'interprétation d'une chanson. Vous savez, le truc où on commente chaque ligne et c'est rigolo.
Pour cet exercice, je ne vais pas prendre une chanson, mais une lettre dont personne n'avait rien à cirer avant le 16 mai dernier, celle bien sûr de Guy Môquet, écrite Oh! coïncidence, il y a 66 ans.
Ce n'est certes pas une chanson, mais on pourrait trouver des points communs entre Guy Môquet et Mozart... Par exemple, ils sont tous les deux morts tôt (comme la saucisse), et nés dans des conditions difficiles : Mozart est né avec 6 frères et soeurs dont 5 morts, Guy Môquet est né communiste.
Attention tout de même avant de lire cette note, si vous êtes sensible ou rugbyman, vous risquez de pleurer. Au contraire, si vous avez un match aujourd'hui et que vous sentez que vous allez perdre, n'hésitez pas à la lire et la relire, ça vous fera une excuse toute faite.

Ma petite maman chérie,

On commence avec l'introduction classique d'une lettre adressée à une personne proche... Jusqu'ici, tout va bien.

mon tout petit frère adoré,

A l'époque, la maman de Guy vivait avec un prêtre...

mon petit papa aimé,

...qui lui avait donné des enfants !

Je vais mourir !

Jean-Claude Van Damme a dit un jour : "Si tu fais des poissons d'avril en octobre, tu attrapes plus de gens". Guy l'a pris au pied de la lettre, et c'est le cas de le dire.

Ce que je vous demande,

Ah, ça y est, il va réclamer de l'argent ! Ca, les mômes, à 17 ans et demi, ça veut aller avec ses copains à Chateaubriant pour dragouiller de l'allemande en vacances, mais forcément, il faut que les parents financent !

toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse.

Vous avez remarqué que c'est la quatrième fois qu'il qualifie un membre de sa famille de "petit" ?

Je le suis et je veux l’être

Courageuse, donc...

autant que ceux qui sont passés avant moi.

C'est pas du courage, de se faire fusiller, c'est juste pas de pot !

Certes, j’aurai voulu vivre.

Ne vous moquez pas, il n'a que 17 ans et demi, c'est normal à cet âge là de dire "la vie c'est mieux que la mort", "la paix c'est mieux que la guerre", ou "l'écologie c'est mieux qu'une soirée champomy chez les parents à Cindy"

Mais ce que je souhaite de tout mon coeur, c’est que ma mort serve à quelque chose.

L'instrumentalisation de la politique, ça te convient ?

Je n’ai pas eu le temps d’embrasser Jean.

Il parle de son frère, Petit Jean, qui était à Sherwood à ce moment-là

J’ai embrassé mes deux frères Roger et Rino.

Là, il fait son coming-out en révélant son homosexualité...

Quant au véritable je ne peux le faire hélas !

...ainsi que sa pédophilie.

J’espère que toutes mes affaires te seront renvoyées,

Mon petit Guy, j'ai bien reçu ta chemise, mais tu aurais pu faire un effort pour ne pas la trouer et la tacher de sang, j'ai eu du mal à la ravoir.

elles pourront servir à Serge,

J'ai donné ton pantalon à Serge pour qu'il fasse les poussières dans sa chambre.

qui je l’escompte sera fier de les porter un jour.

Euh... Bisous, ta maman qui t'aime.

A toi petit papa, si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman, bien des peines,

Et bien ce n'était rien comparé à ce que je vais vous donner aujourd'hui !

je te salue une dernière fois.

Ca rappelle "Morituri te salutant", c'est vrai que ça fait un peu classe...

Sache que j'ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m'as tracée.

Etape de culpabilisation du parent : "j'ai tout fait bien comme tu m'as dit, et regarde où je me retrouve aujourd'hui !"

Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j'aime beaucoup.

C'est pas toujours facile de remplir une carte postale, alors c'est vrai que parfois on remplit un peu avec ce qu'on peut...

Qu'il étudie bien pour être plus tard un homme.

Son frère était en BTS changement de sexe.

17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous.

Ma vie aura été courte ! On ne va quand même pas faire lire ça dans les écoles, si ?

Je vais mourir avec Tintin, Michels.

Finalement, Tintin n'est pas mort ce jour-là... Ca m'étonnerait même pas que ce soit lui qui ait balancé Guy, collabo comme il devait l'être !

Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine.

Ca, il l'a déjà dit, mais il essaie vraiment de faire un truc de consistant, une belle lettre d'adieu, qui tienne pas sur un post-it !

Je ne peux en mettre davantage.

"Je ne sais plus quoi dire"

Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon cœur d'enfant.

"Ici il fait beau, je me baigne souvent"

Courage !

C'est une formule de politesse comme une autre...

Votre Guy qui vous aime.



Commentaires

    rohhh ta pas honte de me faire rire sur quelque chose qui tient tant à cœur à notre président, ton ami nicolas S lol

    bravo j'adore ^^

    Posté par sakuuu le 22 octobre 2007 à 21:18

  • (pardon aux familles, tout ça) aussi

    Excellent ! En général, je déteste ce genre d'exercice, mais là, j'applaudis avec les mais et les pieds !

    "L'instrumentalisation de la politique, ça te convient ?" huhuhu

    Sinon, je pense qu'il y a corrélation entre la passion de Mr Sarkozy pour cette lettre et le fait que le mot "petit" soit répété 6 fois...

    Posté par El Jj le 22 octobre 2007 à 21:55

  • Morts tôt comme la saucisse, je ne vais pas m'en remettre
    Et sinon, ton analyse de lettre est ignoble ! (mais moultement rigolote)

    Posté par PP? le 22 octobre 2007 à 22:01

  • je suis d'accord avec pp? t'es ignoble... mais c'est tellement drôle!

    Posté par titefrog le 23 octobre 2007 à 17:24

  • Morts tôt... Mouaaararararararaaaaaaaaa !
    Mouarararagahahahahaaaaa !

    Posté par Whiteshoulders le 23 octobre 2007 à 18:11

  • hé hé hé hé !

    Posté par mrabricot le 26 octobre 2007 à 17:27

  • Habile

    Posté par abab le 27 octobre 2007 à 14:25

Poster un commentaire